Chères Béhoustiennes, Chers Béhoustiens,

Si vous croyez aux promesses politiques, nous aurons la « fibre » pour communiquer à une vitesse de notre temps au deuxième semestre 2019. Du moins ce sont les engagements du Département qui, cette fois-ci, espérons-le, seront tenues. En revanche, il est des informations qui heureusement ne nécessitent aucune promesse et parmi celles-ci :

L’école affiche pour la rentrée scolaire, trente-deux inscriptions qui confirment la vitalité de notre école. Nous ne pouvons que nous en réjouir, en même temps, que féliciter nos enseignantes qui ne ménagent pas leurs efforts à la satisfaction mutuelle de tous et de chacun.

Quant au budget communal, la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF), que nous versait l’état, est désormais totalement absorbée par les prélèvements qu’il nous impose au titre du Fond de Péréquation Intercommunal et Communal (FPIC) auquel s’ajoute le prélèvement de la région, le Fond de Solidarité de la Région Ile de France (FSRIF). Ces sommes sont prélevées, à tort ou à raison, pour aider les communes qui connaitraient des difficultés supérieures aux nôtres.

À ce rythme, il parait évident que la libre administration des communes se conjuguera bientôt au passé !

Terminons toutefois sur une note optimiste puisque la taxe d’habitation est appelée à disparaitre pour les résidences principales et pour la première fois cette année à concurrence d’environ  30 %.

Enfin, divers travaux de réfection de voirie outre la pose de candélabres à éclairage led pour le début de septembre imposeront quelques contraintes de circulation mais… pour la bonne cause.

Bien à vous

Guy PELISSIER
Maire
Président de l’Union des Maires des Yvelines